Festival OFF 24

RUUPTUUR

RUUPTUUR

Un rituel joyeux, tonique, anarchique, palpitant entre transe et cri primal pendant lequel les quatre centauresses-cyborgs pulvérisent la morosité rampante et défient l’avenir, intrépides et fières !

Quatuor féminin explosif, RUUPTUUR aborde la rupture comme acte nécessaire au changement. Sur un son pulsé, les corps sont augmentés d’une prothèse suggestive – imposante armature chevaline -, pour visiter les multiples strates de la rupture, qu’elle soit sociale, intime ou politique, et pour ruer dans les brancards des conventions, du protocole, des canons, des standards, des coutumes et des normes.

Et si Hansel avait consenti à être cuit vivant ?

Et si Hansel avait consenti à être cuit vivant ?

Cette année Les Doms invitent le Québec à la Garden Party. Une proposition artistique transcontinentale issue d’une complicité avec LA SERRE – arts vivants et réalisée grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec.

« Le consentement c’est sexy » est une maxime qui fait généralement consensus. Au-delà de la quête de plaisir, qu’en est-il des actes d’intimité auxquels on peut consentir qui sont générés par l’appât du gain ou la curiosité ?  

Issu de l’underground de la performance queer à Montréal et écrit sur un cahier mouillé dans un sauna, le spectacle existe dans la collision entre la rigueur et l’humilité, entre le plaisir et l’inconfort. En puisant dans des histoires perverses tout comme dans des motifs de contes, Michael Martini construit une performance hybride qui se déploie autour d’un simple objet : son propre four.

Extimité·s

Extimité·s

Une histoire de corps, de désir, d’amours dont on ne connaissait pas l’existence , de parentalité à réinventer. Une histoire de choix radicaux qui veulent se dire haut pour changer les narrations des possibles.

Extimité·s c’est une lettre. Un cri. Un appel. Dire l’intime pour ne plus subir. Dire l’intime pour se rencontrer. Dire l’intime pour se sauver. C’est un mot d’amour d’un parent à un enfant, c’est une déclaration de joie, un cheminement vers d’autres modèles d’existence. C’est une transition, transformation, radicale et abrupte.

KIFESH 2.0

KIFESH 2.0

L’histoire d’Israël et Oumar, deux jeunes issus des quartiers populaires de Bruxelles et de la diaspora africaine qui expriment leur perception du monde et de la vie quotidienne à travers la danse. Un moyen d’aborder leur rêve de trouver la paix intérieure.

Kifesh 2.0 est une performance qui mêle Hip Hop, Popping, Locking et Krump, des danses pratiquées quotidiennement par les artistes et utilisées sur scène pour montrer leur vulnérabilité aux yeux de tou·te·s. Les corps s’adaptent, se frôlent et s’éloignent, créent du mouvement sur le moment, profitant des émotions et énergies de l’instant présent. Comme ses deux artistes, la pièce est authentique et proche de son public. Ils partagent leur histoire simplement, profitant du moment présent.

L’amour c’est pour du beurre

L’amour c’est pour du beurre

Une ode au théâtre, aux êtres humains, à leurs failles et à la complexité des émotions.

Dans une salle de gym, entre le plinth et les espaliers, six êtres ingénus viennent faire du théâtre pour « aller mieux » et tout le monde est de bonne volonté pour essayer de monter La Nuit des rois de William Shakespeare.

Mais un jour, l’animatrice n’est pas là. Elle ne viendra plus.

“Mais… mais ?

On doit faire un spectacle !”

Coûte que coûte, iels continuent les répétitions, seul·e·s mais ensemble. Leurs failles se dévoilent, le stress monte et les quiproquos se multiplient…

Le soir de la première, ce n’est plus pour du beurre.

Sauvez Bâtard

Sauvez Bâtard

EKART.

On te voit pas sortir souvent.

BÂTARD.

Et alors ? J’en ai besoin ?

EKART.

Et alors. T’as peut-être tort.

BÂTARD.

J’ai rien à voir, dehors. J’adéquate pas. J’suis comme un faucon en cage, une invariable buse, un raté taré. Et je tape mon bec contre les barreaux quand passent les étourneaux. Et quand je sors, le ravage. Comme t’as vu.

Le ciel a disparu. Dans un terrain vague aux airs de fin du monde, Bâtard doit être jugé par un tribunal de rue, composé de Clébard, Clochard et Cafard, pour un meurtre dont lui-même peine à se souvenir s’il l’a vraiment commis. Grâce à ses superpouvoirs de poète, il provoque des trouées dans l’espace-temps, sortes de flashbacks sur la nuit passée. C’est alors qu’apparaît Ekart, l’idole du quartier, seul à avoir un avenir professionnel grâce à ses cours d’anglais…

Et puis au coeur de l’histoire, il y a of course l’amour. Un amour brisé, malade, entre la romance kitsch, le super-drama, et la sincère blessure que la perte peut provoquer.

 

Wireless people

Wireless people

Une rencontre entre le monde virtuel des réseaux sociaux et le monde organique du théâtre. Instabilité, fugacité, informalité, hybridité : on scrolle la scène.

Une traversée éclair, rythmique et ludique de plusieurs situations et sensations vécues sur les réseaux sociaux d’aujourd’hui : instagram, tiktok, twitter, facebook, snapchat, youtube, etc. Les médias de masse se retrouvent au théâtre, énième lieu de vraisemblance qui tente de faire ressortir le vrai. Se dresse en IRL (in real life) un portrait actuel des réseaux sociaux et de leurs paradoxes, la scène devient une zone de bug. Narcissisme virtuel, narcissisme IRL, narcissisme théâtral : greta est seulə et au centre du plateau. iəl s’appelle greta sur les réseaux, iəl s’appelle greta au théâtre, iəl s’appelle greta dans la vraie vie.

Pouvoir

Pouvoir

Avez-vous déjà pensé à la vie d’une marionnette ? Ne jamais prendre la moindre décision. Ne jamais penser. Ne jamais choisir. Toute une vie déléguée à d’autres : des manipulateur·ice·s.

Est-ce fantastique ou est-ce terrible ? Et que peut faire une marionnette qui joue sans cesse le même spectacle, un spectacle qu’elle n’aime pas ? Que peut-elle faire pour changer les choses ? Elle décide de tenter le tout pour le tout, de prendre le pouvoir et de commander à son tour aux marionnettistes. Elle ne veut plus vivre par procuration et veut décider elle-même de ce qui lui arrive. Mais pour ça, il va falloir convaincre les marionnettistes, qui elleux, tiennent à leur emploi. La marionnette fait des promesses, mais chez les artistes, personne n’y croit vraiment.

Alors on demande l’avis du public : « Peut-on rêver d’un autre système ? »

Sous la terre

Sous la terre

La conférence culte des spécialistes du paranormal.

Le G.R est un Groupe de Recherche en sciences occultes et activités paranormales spécialisé dans l’investigation et l’exploration d’espaces souterrains. Publiquement reconnus pour leur expertise, notamment avec des travaux de pointe sur les fantômes, les membres du G.R ont, dès la création du Groupe, privilégié l’approche pratique à l’étude purement théorique. De passage cet été en Avignon, ils ont fait une étrange découverte dans les sous-sols du chef-lieu du Vaucluse : un mystérieux coffre noir enterré au fond d’une caverne dont l’accès se trouve dans un rocher à proximité du théâtre des Doms.

Durant leur descente plusieurs membres du G.R eurent l’impression d’être suivi et l’un d’eux a même disparu mystérieusement. Et depuis leur retour à la surface, les phénomènes paranormaux se multiplient.

Pourtant, parce que le G.R sait que l’envie de savoir est toujours plus forte que la peur, les membres survivants ont décidé de maintenir leur conférence, afin de dévoiler au plus grand nombre ce que renferme cet étrange coffre noir …

Héritage

Héritage

Jo Libertiaux est coiffeuse à la retraite. Cédric Eeckhout est acteur. Jo est la mère de Cédric. Ensemble, ils vont raconter l’histoire de la vie de Jo.

Née en 1945, Jo se marie à 18 ans. Mère de quatre enfants, elle divorce en 1982 et élève quasi seule ses enfants. Sa vie, au premier abord, nous apparaît comme une vie « normale », le genre de vie que l’on ne verrait pas au théâtre, ni représentée dans les grands discours de mouvements féministes. Mais si on l’écoute et la voit de près, sa vie ne cesse d’étonner. Sur scène, Jo se raconte. Cédric, dans une joie transformiste, joue sa vie, la romance et montre comment l’écho de celle-ci résonne en lui. Cédric voit sa mère comme une combattante, une héroïne ayant, à sa manière, participé à l’émancipation des femmes.

Talk Show

Talk Show

Conversation-débat affranchie des conventions, Talk Show sonde avec simplicité et spontanéité la trajectoire tumultueuse et bien réelle de quatre artistes de cirque invité·e·s sur un plateau télé imaginaire. Une expérience où l’improbable devient réalité, où la magie surgit de l’improvisation en direct, sous les regards du public. Une occasion de regarder avec auto-dérision dans le miroir du parcours de la/sa vie.

Comment rendre compte de la réalité d’une vie dédiée au cirque ? Les corps sont parlants et sur le plateau, les émotions brutes – déceptions, euphories, frustrations, confessions et opinions – se dévoilent sans filtre, avec une désinvolture saisissante. Découvrez l’univers intime de quatre artistes étonnant·e·s : Julien Fournier (acrobate), Angéla Laurier (contorsionniste), Jani Nuutinen (jongleur) et Caroline Obin (clown).

Un spectacle exutoire où l’expression libre et le partage d’expérience aident à surmonter le réel.