©Diego Andrès-Moscoso

au festival 2021

Lost in Ballets russes

Lara Barsacq

14 h 30

10 > 14 juillet

En face des Doms En salle

tarif plein : 10 € / réduit : 7 €

Danse performance

Pour tou·te·s dès 8 ans

Durée : 55 min

 

Présentation du spectacle

#histoire #héritage #hommage #souvenirs #inspiration

La danseuse-performeuse nous parle de son cheminement intime vers les pas chorégraphiés. Enquête documentée dans son univers personnel, elle défait devant nous les liens familiaux qu’elle entretient avec les Ballets russes. Comment passe-t-on de soi à l’universel, comment fabrique-t-on une œuvre à partir de sa propre histoire, si ce n’est, en partant de l’Histoire, de rituels autobiographiques et de la matière du réel. Lara Barsacq tente d’imaginer des danses, des métaphores et de basculer dans l’incarnation de son propre réel.

Arrière-petite nièce de Léon Bakst, célèbre peintre, décorateur et costumier des Ballets russes, Lara Barsacq passe son enfance baignée dans une œuvre révolutionnaire et foisonnante. Elle est profondément marquée par les reproductions de l’artiste dont celles représentant Ida Rubinstein, la muse, danseuse fascinante et exotique. Aujourd’hui, Lara Barsacq puise dans cette source d’inspiration toujours intacte pour créer Lost in Ballets russes. Elle prélève de sa mémoire aussi bien des dessins du grand-oncle que des ustensiles et objets datant des années 1970, époque de sa jeunesse. À partir de ces éléments, elle crée une partition chorégraphique et une pièce autobiographique en hommage à son grand-oncle, envisageant sa danse comme un rite qui transcende le temps.

Lost in Ballets russes a donné naissance à IDA, don't cry me love.

Deux spectacles à la fois complémentaires et indépendants l'un de l'autre.

Distribution

Soutiens

Chorégraphie, interprétation et dramaturgie : Lara Barsacq

Conseils artistiques : Gaël Santisteva

Aide à la dramaturgie : Clara Le Picard

Costumes : Sofie Durnez

Lumières : Kurt Lefevre

Musiques : Bauhaus, Maurice Ravel et Claude Debussy

Participation : Lydia Stock Brody et Nomi Stock Meskin

Communication et diffusion : Quentin Legrand - Rue Branly

Production : asbl. Gilbert & Stock

Coproduction : Charleroi danse

Soutien : Fédération Wallonie-Bruxelles - service de la danse -, La Bellone, Charleroi danse, La Balsamine, La Ménagerie de Verre

Lara Barsacq est chorégraphe résidente à Charleroi danse, qui s’engage à produire, présenter et accompagner ses œuvres de 2020 à fin 2022.

Presse

“En jouant avec les codes de la performance, parlant à la première personne et dévoilant peu à peu une richesse scénographique, la danseuse inscrit son propre corps dans le flux d’une histoire tissée de petits et grands évènements.

Lost in Ballets russes procède par bonds entre passé et présent, naviguant entre les couches de l’Histoire [...]. Rien d’appesanti ou de solennel ici, on ne sent pas sur les épaules de Lara Barsacq le poids d’un héritage. Dans sa façon d’être en scène, pas de délicatesse précautionneuse à manier l’archive et le souvenir : l’Histoire, de toute façon, est brutale. [...] Les tableaux savamment construits qui composent Lost in Ballets russes construisent une pièce comme le ferait la mémoire : en agençant, organiquement et en mouvement, couleurs, textures, mots, présences fantomatiques et réelles.”

Marie Pons – Mouvement

Presse

 

En savoir plus

Contact