16 h 30

Dès 13 ans / Durée : 1 h 25

Fonte des glaces, acidification des océans, disparition des espèces animales et végétales… Un mot résume à lui seul l’impact de l’homme sur l’écosystème terrestre : anthropocène. L’ère des activités humaines qui, sous le joug du capitalisme, met à sac la richesse de notre planète. Vincent Hennebicq met le dérèglement climatique au cœur de la réflexion. Il s’en empare avec toute la complexité du sujet, y compris les incohérences. Comment peut-on vivre la catastrophe écologique au quotidien ? Quel geste compte ? Et comment vivre nos histoires d’amour ou faire du théâtre dans ce contexte alarmant ? Car pour faire sens, la démarche de création ne devrait-elle pas avancer « proprement » dans ses recherches ? Exit les voyages comme sources d’informations, les commandes sur Amazon ? Pas si simple.

En savoir +

Avec La Bombe Humaine, j’ai voulu mettre les dérèglements climatiques et leurs conséquences au centre du plateau avec une question essentielle : nous savons que nous fonçons droit dans le mur, pourquoi est-ce qu’on ne fait rien pour empêcher cela ?
J’ai donc proposé à Eline Schumacher, actrice et créatrice de spectacles, de travailler avec moi et d’aller à la rencontre des gens qui font le même constat ou qui pourraient nous en expliquer les raisons (psychologues, climatologues, chercheurs, etc...) et aussi de ceux qui cherchent des solutions, d’autres façons de vivre, d’habiter la terre.
Nous allions nous donner un an pour construire un spectacle qui mettrait en scène cette recherche et tout ce que nous allions vivre personnellement.
Le personnage d’Eline, une humaine lambda, est pleine d’idéaux mais aussi de contradictions comme beaucoup d’entre nous.
Conscientisée, elle passe de grandes questions sur l’avenir de la terre à des considérations plus immédiates comme sa recherche de l’amour, sa réflexion sur les hommes, son sentiment de culpabilité, son addiction aux réseaux sociaux, son François ...

Ces passages de la vie d’Eline à des réflexions plus vastes sur le monde apportent une distanciation et un humour décalé qui recentrent le propos et évitent l’écueil du spectacle « donneur de leçon » culpabilisant ou catastrophiste.

Revue de presse
« Imaginez une bête de scène danser une samba envoûtante sur le pont du Titanic. C’est peu ou prou l’effet (salvateur) que nous fait Eline Schumacher dans « La bombe humaine » au Théâtre national, une pièce qui tend un miroir, cyniquement drôle, à nos incohérences face à la catastrophe annoncée. »
Catherine Makereel, Le soir
« C’est ainsi que La Bombe humaine, avec sa construction en chapitres, avance par paliers et propose à la fois une intimité, “une forme pas trop spectaculaire, pas écrasante”, et une véritable ouverture du champ réflexif. Le spectacle se clôt sans se refermer. »
La Libre, Marie Baudet

Site de la Compagnie

Distribution

Metteur en scène / auteur / comédien : Vincent Hennebicq
Autrice / comédienne : Eline Schumacher
Musicienne / création musicale : Olivia Carrère & Marine Horbaczewski
Régie générale / lumière / comédienne : Aurélie Perret
Régie son : Hubert Monroy
Scénographie et création lumière : Giacinto Caponio
Dramaturgie : Akiko Tagawashi
Costumes : Emilie Jonet
Assistanats : Aurélie Curti & Jenifer Rodriguez y Flores
Chargées de production, diffusion et administration : Catherine Hance, Aurélie Curti & Laetitia Noldé

Production

Production : Popi Jones ASBL
Coproduction : Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Avec le soutien de : La Coop ASBL et de Delphine Houba, échevine de la culture de la ville de Bruxelles