©Margot Briand.jpg

au festival 2021

Home
Morceaux de nature en ruine

Magrit Coulon

10 h

5 > 27 juillet

relâches les 8, 15 & 22

Aux Doms En salle

tarif plein : 10 € / réduit : 7 €

Théâtre documentaire 

Pour tou·te·s dès 10 ans

Durée : 1 h 20

Présentation du spectacle

#vieillesse #audace #solitude #tendresse #humilité

Chorégraphie poétique dans un EHPAD* comme un autre. Dans un dispositif étonnant, de très jeunes comédien·ne·s incarnent nos aîné·e·s avec justesse et pertinence. Les corps se transforment dans un geste de pure théâtralité, sobre et respectueux de l’enquête qu’a menée la metteuse en scène dans ces lieux. Une première œuvre sans concession, qui fera rire et pleurer, tant, le réel dans ce cas, nous touche dans notre condition d’humain, inexorablement vieillissant.

*Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, appelé “home” en Belgique.

Dans une pièce, trois résident·e·s attendent.

Une table, deux chaises, une horloge, un fauteuil, une radio.

C’est une salle commune. Un espace pour être ensemble, un espace où l’on est seul.

Il ne se passe rien. On attend le·la médecin, un appel, ou une visite.

Dans ce monde en vase clos, où le temps ne semble avoir de prise que sur les corps, trois résident·e·s affrontent les joies et les tragédies de leur quotidien. Que faire quand les plantes vertes se transforment en forêt de sapins, que la tempête arrache les murs et qu’il n’y a personne pour servir le prochain repas ?

À partir d’une recherche documentaire menée au sein d’une maison de retraite médicalisée à Ixelles, trois jeunes acteur·rice·s nous restituent l’inquiétante étrangeté propre à ces lieux.

 

Prix Maeterlinck de la Critique (Belgique) catégorie “meilleure découverte” en 2020.

Distribution

Avec les voix des résident·e·s du Home Malibran

Conception et mise en scène : Magrit Coulon

Avec : Carole Adolff, Anaïs Aouat, Tom Geels

Dramaturgie : Bogdan Kikena

Collaboration au travail physique : Natacha Nicora

Son : Olmo Missaglia en alternance avec Barbara Juniot

Lumière : Elsa Chêne

Scénographie : Irma Morin

Direction technique : Michel Delvigne

Production : Meryl Moens

Assistanat à la production et à la diffusion : Juliette Framorando

Soutiens

Projet issu d’un travail de fin d’étude de l’INSAS

Production : Festival de Liège, MoDul, Compagnie Wozu

Coproduction : Maison de la culture de Tournai - maison de création, Théâtre national Wallonie-Bruxelles

Soutien : INSAS, Fondation Marie-Paule Godenne, L’Escaut architecture, La Chaufferie - Acte1, L’Ancre - Théâtre royal, La FACT, Fédération Wallonie-Bruxelles, le Bocal

Remerciement : personnel du Home Malibran, Stéphane Olivier, Christine Grégoire, Michel Van Slijpe, Fernand Coulon

Images : Margot Briand et Dominique Houcmant - Goldo

Presse

“Tableau saisissant jusque-là, dans son mutisme placide, Home bifurque – sans rien céder de sa minutie dans l’interprétation – pour englober des paroles de résidents. [...] On est loin au-delà du playback : dans une compréhension intime, intense, de ces âges extrêmes, si loin de ceux de ces artistes en devenir.

 

À l’écoute de l’ordinaire et de l’étrange, ils y plongent avec autant de respect que d’irrévérence fantasque, et sans l’ombre d’une moquerie. Un travail d’ombre et de lumière, d’humour et d’humilité, d’engagement et de nuance, qui fait entendre jusqu’aux disparités sociales de leurs interlocuteurs. Une vraie, une grande, une importante découverte.”

Marie Baudet - La Libre Belgique

Presse

“Trois existences qui se côtoient dans un monde qui s’effrite de plus en plus au rythme du lent tic-tac de l’horloge. [...] Trois jeunes gens n’utilisant ni maquillage, ni perruque ni aucun artifice de vieillissement. Ils se contentent d’adopter les postures physiques de leurs modèles, la lenteur des gestes, les regards perdus, les longs moments figés, les sourires qui renaissent parfois pour disparaître dans les limbes des souvenirs. Entre réflexions hilarantes et moments bouleversants.”

Jean-Marie Wynants - Le Soir

 

En savoir plus

Contact