Ouragan

©Margot Briand.jpg

au festival 2021

Ilyas Mettioui / Le Boréal

15 h 30
5 > 27 juillet
relâches les 8, 15 et 22

Théâtre / Danse Pour tou·te·s dès 15 ans
Durée : 1h20

bulle.png

Présentation du spectacle

Ouragan c’est l'histoire d'une absurde nuit d’insomnie initiatique.
Celle d’Abdeslam, livreur de nouilles à vélo.
Seul dans son appartement, noyé dans la fumée de ses idées noires, il cherche sa place…
Ce projet aurait tout aussi bien pu s'appeler Douceur ou Violence.
Avec une tendre absurdité et une surprenante distribution, Ilyas Mettioui capte l'insoutenable légèreté de l'être uberisé dans la jungle urbaine. Abdeslam est indépendant complémentaire. Ça sonne plutôt bien comme formule, mais concrètement, Abdeslam est livreur de nouilles et pizzas sans moteur. “Livreur cycliste partenaire” qu’ils disent. Partenaire de galère. Travailleur jetable, objet éphémère, il se confronte à une forme de violence sournoise.
Son prénom n’a jamais été facile à porter. C’est curieux, car Abdeslam en arabe signifie “porteur de paix” et pas ”porteur de sac”. Abdeslam est un être sensible. Trop sans doute.
On le découvre dans son fauteuil, pétard au bec. Lorsque son réfrigérateur se met à fumer à son tour, il se lève pour régler le problème et c’est à ce moment qu’un deuxième Abdeslam apparaît. Puis un troisième, un quatrième et un cinquième. Début de schizophrénie, abus de marijuana ou fatigue exacerbée, peu importe. Abdeslam quintuplé et confronté à lui-même devra tenter de concilier ses différentes personnalités afin de trouver la paix dont son nom est annonciateur.

#violence
#rêvescollectifs
#espoir
#capitalisme
#norme

instagram_2x.png
twitter_2x.png
 

Distribution

Soutiens

Mise en scène : Ilyas Mettioui
Dramaturgie générale : Zoé Janssens
Avec : Egon Di Mateo, Ben Fury, Nganji Mutiri, David Scarpuzza et Benoît Fasquelle en alternance avec Pierre Genicot
Création lumière : Christian François
Création sonore : Guillaume Istace
Impulsion chorégraphique : Ben Fury
Assistanat à la scénographie : Zoé Ceulemans et Roman Balthazart
Regards artistiques : Sarah Brahy, Julien Carlier et Simona Soledad
Production : Le Boréal

Coproduction et production déléguée : Atelier 210
Coproduction : Théâtre de Liège, La Coop asbl. - Taks shelter
Aide : Fédération Wallonie-Bruxelles - service du théâtre -
Soutien : KVS, Théâtre Océan Nord, L'Escaut, Compagnie Thor, Le Bamp - LookIN'OUT, Shelterprod, taxshelter.be, WIPCOOP, ING

M2_.png

Revue de presse

Revue de presse

" (...) Entre chorégraphie rythmée comme une course à la survie, et dialogues acerbes et plein d’humour, les comédiens décortiquent de façon authentique l’identité qu’on se façonne : ils abordent, avec intelligence et simplicité, les thématiques de racisme, de genre et de consommation sur fond d’injustice sociale. Espiègle, la plume est légère, presque nonchalante, mais le propos ne l’est pas.”
Raissa Alingabo Yowali Mbilo - Karoo.be

En savoir plus

Contact