C’est l’histoire d’une petite fille qui entame un voyage pour retrouverl’oie à la belle tache noire – l’oie qu’elle avait surprise au village, avantque celle-ci ne s’envole.
Dans notre histoire, chacun cherche aussi quelque chose : le propriétaired’un manège parisien cherche son éléphant blanc, le père cherche sa fille etl’histoire s’est oubliée elle-même. Ensemble, les trois hommes trouveront
quelque chose : la piste de la petite fille qui, en plein road movie, trace saroute à travers la prairie des animaux sages au pays des oies sauvages. Leshommes racontent alors les unes après les autres les rencontres de la jeune fille avec les animaux. Celle avec le lion, par exemple, paisiblement allongé aux côtés de l’agneau ; ou celle avec le serpent rusé, qui ne fait que siffler le mal à l’oreille de tous ; ou encore celle avec le léviathan, que Dieu garde auprès de lui pour s’amuser : puis celle avec Pégase, qui connaît tous les pays du monde et sur le dos duquel seuls les poètes et les enfants ont le droit de monter.

C’est l’histoire d’un départ, d’un Coming-of-Age, accompagné par l’amour par un père qui retrouve sa fille et par la même occasion, apprend à la laisser partir. Outre l’histoire, les protagonistes trouvent autre chose : le chemin du « je » vers le « tu » et la réalisation que la recherche du monde contient le monde lui-même, que celui-ci est compréhensible, négociable et modifiable lorsqu’il est commun.

​« À la poursuite de l’oie sauvage » est une pièce de théâtre pour enfants à partir de cinq ans basée sur la fable de Hannah Arendt « Les sages animaux ».