Burning (Je ne mourus pas et pourtant nulle vie ne demeura)

11 h 10

Durée : 52 minutes

Premières présentées dans le festival UP!-Biennale internationale de Cirque (Bruxelles/2018)

Burning, c’est à la fois du cirque documentaire et de la poésie chorégraphique. Une envie de replacer l’individu au centre et d’utiliser un langage proche du collage. Un remarquable travail de corps, de voix et d’esprit qui témoigne de la façon insidieuse avec laquelle s’installe la souffrance au travail.

Pris au piège dans l’espace de la représentation, un personnage évolue, contraint par son environnement. Il tente de rester assis ou debout, d’aligner des cartons, en prise avec un espace où tout bascule, effaçant petit à petit tout horizon possible.
En parallèle, Laurence Vielle égrène en voix off les mots d’une lente combustion intérieure : essoufflement, rythmes sans répit, fragments de témoignages.
Ici le corps évolue en résonance avec les mots, l’acte acrobatique se fond au langage vidéo. Graphiques… pourcentages… témoignages… corps malmené… dépeignent un monde du travail, du rendement, du capital et de la surconsommation malade, où l’homme y est devenu marchandise, où le sens y est perdu.

En savoir +

« Je découvre petit à petit l’univers artistique du danseur et chorégraphe Julien Fournier. Je suis touchée par son travail de corps, incisif, presque géométrique, arpenteur des surfaces, comme s’il y frottait le poids de son corps, comme s’il éprouvait l’espace avec les possibles de son corps, il s’y colle, il s’y niche, il s’y empêtre, tente de s’en défaire, l’estampille.
Burning décline physiquement, avec les mots, avec les images, le thème de la souffrance au travail.
[…]
C'est une pièce chorégraphique dansée parlée,
un documentaire politico-poético-chorégraphique….c’est un peu long comme désignation
mais oui, il s’agit de nous engager, corps et mots et images pour dire qu’il y a ceux qui souffrent de ne pas travailler ceux qui souffrent d’avoir rongé leur vie comme un os en travaillant tellement trop en dépit du souffle vital et essentiel à leur vie intime. »

Laurence Vielle

Revue de presse
« Julien Fournier concrétise en mouvement l’écroulement physique et moral d’une bonne partie de notre population [en épuisement professionnel]. Le danger eût été de poétiser ces histoires de stress et d’anxiété, mais les mots et la voix [off] de Laurence Vielle ont cette texture mécanique, implacable, qui jamais n’enjolive les calvaires bien réels. (...)" Catherine Makereel – Cirq en Capitale

Site de la Compagnie

Distribution

Un spectacle de et par Julien Fournier
Texte en voix OFF écrit et interprété par Laurence Vielle
Création vidéo : Yannick Jacquet
Création sonore : Raphaël Dodemont
Création lumière : Arié Van Egmond
Conception maquettes et scénographie : Julien Fournier
Construction scénographie : Atelier Rododb
Régie lumière et vidéo: Emma Laroche
Régie son : Antoine Delagoutte

Production

Production L’Habeas Corpus Compagnie.
Avec l’aide à la création du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie Bruxelles (Direction générale des arts de la scène, Service des arts du cirque) / Avec le soutien financier de l’Espace Périphérique (Mairie de Paris - Parc de la Villette) (FR), de la compagnie FERIA MUSICA (BE) et du Centre culturel du Brabant wallon (BE) / Accueil en résidence La Roseraie (BE), l’Espace Catastrophe - centre international de création des Arts du Cirque (BE), le Centre culturel du Brabant wallon (BE), Latitude 50 - Pôle des Arts du Cirque et de la Rue (BE), La Vénerie - Centre culturel de Watermael-Boitsfort (BE), Columban - Espace de Cultures (BE), l’Espace Périphérique (Mairie de Paris - Parc de la Villette) (FR) / Soutien logistique la compagnie FERIA MUSICA (BE)