"Directeur des Doms, de 2002 à 2011, Philippe Grombeer a façonné l'identité du lieu, y infusant une large partie de la sienne propre. Plus qu'une simple vitrine des arts de la scène de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la durée du festival, il en a fait un lieu vivant, crédible, ouvert sur le monde. Lui qui voulait être passeur était aussi un incroyable tisseur de réseaux. C'est cette trame chaleureuse et foisonnante qui a permis le développement du projet, au cours des dix années de son pilotage. Le conseil d'administration des Doms tient à exprimer sa profonde gratitude pour l'œuvre magnifique qu'il a accomplie.

Cette disparition est surtout la perte d'un homme exceptionnel, d'un ami. Attachant, curieux, intelligent, chaleureux, rayonnant. Son amitié, son visage et ses yeux rieurs nous manquent déjà. Il nous laisse le devoir de continuer à mêler aux fils du réel ceux de l’utopie, d’être les programmeurs d’algorithmes imparfaits et magnifiques qui génèrent et concrétisent les rêves de nos semblables, artistes ou goûteurs d’arts… Son souvenir puisse-t-il nous préserver de la tentation d’appliquer à nos entreprises les recettes d’une «pensée économique» dont la première économie est celle de la pensée. Du Temps des cerises aux Halles de Schaerbeek, des débuts de Couleur café aux Doms, ces recettes ne furent jamais les siennes.

Un itinéraire accompli, pas à pas, cœur à cœur. Le plaisir d'accompagner un homme au geste ample: celui qui fait germer dans les yeux du public un semis d'étoiles. Dix années aux Doms. Comme un éclair traverse l'œil et les portes ouvertes d'une saison à l'autre. Des reflets dans un œil d'or, dirait le poète. Ce sont ceux qui installent la complicité avant et après les applaudissements du public.

Un chef? Non, un guide pour ceux qui, aux Doms, ont partagé son quotidien. Ceux qui, au téléphone, derrière un clavier, au bureau d'accueil du public, à la régie, ont vécu ses attentes, parfois ses inquiétudes, toujours sa ferveur, ses bonheurs d'avoir été ce qu'il rêva d'être et d'accomplir: le passeur des spectacles vivants - théâtre, danse, cirque, jazz. La culture en offrande..."

Pour l’association du Théâtre des Doms,
Michel Boermans, Maurice Peeters, Erik Gobin & Bernadette Wynants.

HOMMAGE À PHILIPPE GROMBEER

Premier directeur du Théâtre des Doms

Bientôt,
un livre d'Or

 
Appel à souvenirs

Collaborateur·rice·s, ami·e·s, spectateur·rice·s, partageons
ensemble les anecdotes
et les souvenirs.

Racontez-nous votre rencontre,
vos échanges, vos moments passés avec Philippe, aux Doms lorsqu'il
était directeur, lors du festival...

Rendez-lui hommage
en nous glissant une parole,
quelques mots, des images...

Envoyez-nous vos textes, photos
& vidéos* à com[a]lesdoms.eu
avant le 30 mai.
*Vidéos via Wetransfer

  Les paroles de ses collaborateur·rice·s proches & ami·e·s  

Lucas Racasse

graphiste du Théâtre des Doms de 2002 à 2019

————————————


Isabelle Jans

administratrice jusqu’en 2011 & directrice du Théâtre des Doms de 2011 à 2015

"Au début j’ai 20 ans et toi 40.

Je me souviens de toi, encore jeune directeur des Halles de Schaerbeek, attentif aux préoccupations de la stagiaire que j’étais, et des mémorables soirées de fêtes et de spectacles. Je tiens le bar ou la billetterie, je roule les câbles après les concerts, mais tout en bas de l’échelle on compte quand même pour toi. Bienveillance.

Bien plus tard, vers la fin 2001, je me souviens de cette longue soirée schaerbeekoise où, avec Xavier, nous avons jeté les bases de notre projet et de notre collaboration pour les Doms. Tu n’étais pas encore désigné, mais nous rêvions ensemble de cette maison d’hôte et de relais, artistique, conviviale, engagée... Complicité.

Je me souviens des quelques mois d’avant l’ouverture et de l’énergie qui nous animait. Il y avait tant à faire, il y avait tant de joie. Enthousiasme.

Je me souviens de Serge qui frappe à la porte pour voir si, par hasard, on ne pourrait pas accueillir dans la cour les rencontres entre réalisateurs et camarades. Du documentaire social, quelle bonne idée! Tu étais tellement intéressé par les idées et les projets de toutes et de tous. Curiosité.

Je me souviens de toi lors du 1er festival en 2002, qui balayais la cour le matin avant d’accueillir les premiers spectateurs, les collègues belges, quelques ministres de passage. Humilité.

Je me souviens de tes retours de voyages, des récits éblouis que tu nous en faisais, des souvenirs improbables que tu nous rapportais, des cartes postales, des cadeaux le jour de la fête des mères (?!?), de tes grands bras toujours ouverts à la détresse... Tendresse.

Je me souviens de tes indignations, des manifs, des pétitions, de toutes les associations que tu soutenais, pour le climat, l’égalité, la justice sociale… Engagement. 

Tu étais aussi créatif, instinctif, passionné, charmeur, infatigable passeur de passions, citoyen du monde, indécrottable tisseur de liens. Je sais ma chance de t’avoir côtoyé de près.

Tu n’étais pas fait pour la distanciation physique, pour les échanges virtuels, pour un monde sans câlins, mais tu nous aurais été bien utile pour penser le monde d’après. 

Un grand humain fort et fragile, si fragile.

Je me souviens de toi et je pleure."

————————————

Hervé d’Otreppe

tour à tour, responsable de l’accueil des professionnels,

adjoint à la direction & expert en diffusion jusqu’en 2018

"Philippe a dirigé, mis sur de belles voies, des structures culturelles importantes, mais jamais ne fut ni un patron, ni un chef.

Si sensible, il insufflait de l’humanité, infusait du sens là où il œuvrait, lieux, associations, groupes. 

Il cherchait à faire se rencontrer, aimait que ça passe et se passe bien, entre toutes et tous.

Il avait l’enthousiasme jeune, la militance vive et spontanée, il grimpait sur les barricades hissées devant lui (ou se couchait avenue de la République!).

Chez lui, l’affection primait sur l’image.

Il m’a attiré dans la mission et l’équipe des Doms, je lui en serai toujours reconnaissant.

P.S.: Il n’est pas exclu que, où qu’il soit dorénavant, il y refonde l’IETM (Internationale des Enthousiastes Tendres même Morts)."

————————————

Isa'brune' Gachet

communication & publics au Théâtre des Doms de 2008 à 2020

"Cher Philippe, mon cher ancien directeur, 

tu n’es plus là pour lire ce mot mais tu l’entendras de là où tu es. Et puis tout ça, je te l’ai déjà dit ou écrit mais ça me fait du bien de m’adresser à toi.

Je te rencontre pour la première fois à l’université d’Avignon. Tu étais venu témoigner de ton parcours, de ton métier et de ton lieu à notre promo d’étudiants en culture. 

Quelle impression tu nous avais faite! Quelle envie tu nous avais donnée de venir te rencontrer un peu plus, de découvrir la Belgique et ses artistes. 

Toi et Isabelle avez accueilli nos projets d’étudiant.e.s, avec une bienveillance absolue. 

Quelques années plus tard, j’ai rejoint avec grand bonheur l’équipe des Doms. Devenant Isabrune pour nous différencier avec ta merveilleuse équipière Isablonde. 

J’ai aimé t’entendre me raconter, plus d’une fois, tes années hippies, l’aventure des Halles de Schaerbeek, comment était né le Théâtre des Doms. Deux projets culturels qui auront marqué ta vie et dans lesquels tu auras beaucoup donné.

Ton amour des arts de la scène, ta curiosité, ta passion du collectif, des réseaux, ta bienveillance ont marqué nombre d’entre nous à vie!

Je suis heureuse de t’avoir connu, je suis fière d’avoir travaillé à tes côtés. 

Merci Philippe. Merci pour tout sauf d’être parti trop vite."

————————————

Bénédicte Battistella

administration & production au Théâtre des Doms de 2011 à 2020

 

"Je partage avec vous la peine du départ de Philippe, profonde tristesse d'être loin et d'un dernier au revoir. Pleine de sa passion, sa profonde joie de vivre, son infinie curiosité et bienveillance et amour des autres. 

Quelle abondance.
Et quelle joie d'avoir travaillé à ses côtés avec la formidable équipe des Doms. 

MERCI.

Bien tendrement à tous.

On se serre fort. Gratitude à la joie de vivre et aux profondes amitiés que tu as connues Philippe.

Je te souhaite de la chaleur dans l'infini, pars serein, on est tout près.

On t'embrasse fort.

Cité Nez Clown, Drôle(s) d'Hip Hop, Festo Pitcho, Fête de la musique, Festival, Apéros Jazz, Jolis courts de Mai, ton amour de la musique, de la lecture, du cirque... 

Le petit carré de chocolat noir qui fait du bien... des échanges, découverte de l'émergence, la convivialité, le collectif... à Avignon... les amis, équipe, partenaires d'ici...

Michèle, Bernard, Serge, Françoise, Gilles, Patrick, Jo, Marie, Manu, Guigou, Édith, Paul, Sylvie, Fred, Lyliane, Daniel, Catherine, Jean Michel, Isacajou, les Doms, Isablonde, Isabrune, Cécile, Hervé, Xavier, Saïd, Nico, Alain, Monique, ... et là-bas...

En Belgique, les membres du CA avec qui tu as coconstruit les Doms, l'ensemble des artistes, les amis, partenaires, les compagnons de toujours, ta famille... 
Je te souhaite de la chaleur dans l'infini, pars serein, on est tout près."

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Pôle Sud de la création en Belgique Francophone — Avignon

Théâtre des Doms - 1bis rue des Escaliers Sainte-Anne F-84000 Avignon France / +33 (0)4 90 14 07 99 / info[at]lesdoms.eu :: Photos, illustrations, logos & textes © Tous droits réservés