Le festival 2014 billeterie en Ligne Inscription Newsletter
FaceBookTwitterEn

Bilan Festival 2015

Une victoire de l’imagination

Le 14ème festival aux Doms brandissait joyeusement ses armes d’imagination massive à la sauce belge.

Dérisoires mais créatives, elles ont vaincu la canicule pour se frayer un chemin vers le cœur des spectateurs.

9 spectacles avaient été choisis pour témoigner de la vitalité de la création en arts de la scène de la Fédération Wallonie-Bruxelles en théâtre, en cirque, en danse et en jazz. Et nous sommes heureux de constater, au final, que l'on peut plaire avec des  spectacles riches de sens pour une programmation sans concession.

Sous une chaleur torride, le Théâtre des Doms a vu sa fréquentation augmenter d’une dizaine de pourcents par rapport à 2014. Cela prouve que la vitrine sud de la création belge francophone est encore en développement après 13 ans d’existence. C’est rassurant quant à l'avenir, et cela témoigne d’un attachement du public à un lieu comme le nôtre mais aussi d’une faim renouvelée de théâtre qui fait sens.

Les professionnels, en augmentation également, ont adhéré avec enthousiasme à nos propositions artistiques. Les compagnies rentrent avec un beau potentiel de tournées à concrétiser.

Nous nous réjouissons de cette réussite d’autant plus qu’elle est partagée par les nombreuses compagnies belges francophones qui se produisaient ailleurs à Avignon, dans le Festival In comme dans le Off.

Les rencontres artistique professionnelles GRAND ANGLE, qui défendaient pour cette deuxième édition le travail de 6 compagnies de théâtre qui créent des spectacles techniquement incompatibles avec notre salle, ont également connu une belle progression et ouvert des perspectives aux artistes.

Grâce au soutien décisif du Ministre Rachid Madrane, nous avons pu accueillir une compagnie de cirque bruxelloise grand format qui a rencontré l’adhésion du public et des professionnels sous le chapiteau de Midi-Pyrénées fait son cirque. Nous espérons vivement que ce partenariat perdurera.

Nous fermons le théâtre pour un mois, heureux et rassurés d’avoir pu accomplir avec succès notre mission de mise en lumière du spectacle vivant de Wallonie-Bruxelles. Les activités reprendront en septembre pour un automne de transition puisque Alain Cofino Gomez remplacera Isabelle Jans à la direction.


Le festival en chiffres


- 9 spectacles programmés parmi 140 candidats
- 6 aux Doms / 1 à Midi Pyrénées fait son cirque en Avignon / 1 au CDC Les Hivernales / 1 à l’AJMi (Têtes de Jazz)
- 156 représentations
- 38 rencontres, lectures, performances dans le jardin
- 33,7 degrés en moyenne
- 11.724  spectateurs dans la salle78% des places occupées
- Environ 800 participants aux rencontres du jardin pour des échanges également très nourrissants
- Environ 14.650 visiteurs au total


Quelques échos …

ELLE(S)
Fleuve de mots et d’émotions, défilés de portraits de femme et en creux de posture d’hommes, ce spectacle est bien plus qu’un énième spectacle sur la lutte des femmes. C’est une profusion de points de vue qui trouve son rythme et sa place encore de nos jours assurément.
Michèle Périn-Villon - La Marseillaise


LES MISÉRABLES
C’est avec une grande précision que les comédiennes, au nombre de deux, manipulent chaque objet, auquel elles donnent littéralement vie. Elles ne prêtent pas seulement leurs voix, elles les incarnent pleinement.
Alice de Coccola - I/O Gazette


LES MOTS PERDUS
Le Collectif bruxellois des Alices ne ménage pas sa peine dans un joli spectacle destiné aux petits bafouilleurs mais tout autant aux grands, et même aux très grands. Le pouvoir des mots n’attend pas le nombre des années, c’est bien connu.
Gérard Rossi - L’Humanité


SIX PIEDS SUR TERRE
L’excellent comédien, dans tous les sens du terme, transforme le poids tragique de notre chape de plomb universelle en légèreté riante. Un vrai petit régal !
Le Dauphiné


LOIN DE LINDEN
Valérie Bauchau et Véronique Dumont sont époustouflantes d’humanité, de vérité. Leurs propos qu’on pourrait prendre pour des bavardages, captivent notre attention, serrent nos cœurs et nettoient nos cerveaux.
Jean-Louis Châles - La Marseillaise


LE RÉSERVISTE

Le Réserviste est une pièce qui amène le débat. Face au sentiment d’incertitude actuel, les problématiques et les solutions avancées par la pièce amènent une heureuse et bienvenue réflexion. Un débat et du théâtre à ne pas manquer.
Elsa V. - Bulles de culture


LE POIVRE ROSE
Dans cette fresque acrobatique, le genre se disloque comme les corps qui le portent, et chacun choisit indifféremment le costume mâle et le costume femelle, éclairant le rôle social par le rôle théâtral.
Catherine Robert - La Terrasse


DÉSIR FIORINI
Tout aussi ambitieux mais beaucoup plus convaincant, le duo composé de la chanteuse haïtienne Renette Désir et du pianiste Fabian Fiorini nous invite à une très intelligente évocation des différentes traditions musicales nées du traumatisme historique de la traite négrière.
Stéphane Ollivier - Jazz magazine


CORTEX

Le spectacle assume une grande liberté dans le corps comme dans les émotions, et porte les histoires et vécus de chacun dans la belle énergie de la jeunesse.
N. Yokel - La Terrasse






Festival d'Avignon aux Doms

Une si petite fourche(tte), colorée, (in)offensive!

Des artistes munis d’armes imaginaires, artistiques, poétiques, non conventionnelles, dérisoires et puissantes…

à la sauce belge, goûteuse, savoureuse, un peu piquante…

Trois semaines durant, ils campent aux Doms…des personnages, hommes, femmes, (futur) vieux, prince dyslexique, en recherche d’une juste place dans la vie, la valse du pouvoir, la famille ou le monde du travail.

Et, de cette place, ils secouent, questionnent, amusent, «légèrement» armés de mots, de mouvements, de notes, d’images…Appellent à plus de plaisir, d’émotion, d’intelligence, plus de justice sociale…Et partagent, partagent, partagent, lient la sauce belge, l’inventent à chaque représentation, à chaque lecture, dans tous les débats, dans bien des états.

Pour faire d’une petite pique en plastique un aiguillon tout bon pour taquiner le réel et titiller l’envie de tout changer!

Isabelle Jans, Hervé d’Otreppe et l’équipe des Doms



PS: Je profite de l’édito de mon dernier festival aux Doms pour remercier toutes les personnes, collaborateurs, artistes, techniciens, spectateurs et partenaires avec qui j’ai partagé ces 13 années d’aventures. Au plaisir de vivre encore ce mois de juillet avec vous!
Isabelle Jans


Vitrine de la création contemporaine en arts de la scène en Wallonie-Bruxelles, le Théâtre des Doms accompagne toute l’année les artistes dans la création et la circulation de leurs œuvres, dans un esprit de service public. L’équipe du Théâtre des Doms est solidaire du combat des artistes, techniciens et précaires pour un statut digne et adapté aux réalités de la création et de l’emploi.




Nomination du nouveau directeur du Théâtre des Doms

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a entériné la nomination du nouveau directeur du Théâtre des Doms.

Il s'agit d'Alain Cofino Gomez qui prendra ses fonctions au 1er septembre 2015.


Lire le communiqué de presse





Nos rendez-vous d'automne


  

Pas d'article dans la liste.